les hormones du bonheur

 

un message pour rien, un message qui me fait rire, un message pour rire.

Un post parce que ce blog, c'est moi, et moi c'est pas que la couture.

Un post pour un peu de légerté, un peu de bonne humeur.

Ces deux derniers jours, alors que mari-marin est absent, que le we de Pâques a été chahuté avec un tout petit tour aux urgences (rien de grave, juste des aérosoles à prendre), que les 4 bambins me mettent l'appart sens dessus dessous, alors que j'ai mal au dos et que le printemps ne vient toujours, et bien ces deux derniers jours, j'ai ri, j'ai rigolé. a en avoir des crampes.

Seule, ou en partage.

Je me suis prise au jeu de la rigolade. J'ai fait des bêtise de jeune ado, j'ai ricané dans mon coin, presque à en pisser de rire. Parfois aux éclats, parfois intérieur, un grand sourire sur les lèvres, les gens me regardaient de travers. Les yeux larmoyants ou pétillants, le sourire en coin ou le rire hilare, parfois silencieuse parfois les éclats et mon rire gras et en trompette

Ma bêtise m'a fait rire, ma complicité avec mes copains/copines m'a fait du bien, comme une sorte de soulagement. Le rire de l'acte et le rire de me voir comme ça, le bonheur de me retrouver dans cet état, hilare.

Un dépoussierage aussi. Je me vois, trentenaire passée, le jupon propre, le langage (presque) soigné. Oh je ne suis pas du genre sérieuse à toutes épreuves, aigrie et coincée, mais voilà, parfois on se range un peu.

Alors là, POP, le temps de quelques heures, le rire, le partage avec les copin(e)s, les éclats, les gloussements et tout simplement le bonheur de l'illarité, les hormones du rire qui font du bien, celles qu'on qualifie "d'hormones du bonheur".

Je ne suis toujours pas redescendue de ce nuage euphorique, c'est pour cela que je me permet de vous en servir une goutte.

Il faut parfois retrouver cette légerté, les éclats de rire, les partager, rire de soi ; mon équilibre est là. Mon quotidien .

je suis une personne qui aime rire, qui aime faire rire, qui aime rire de, pour, avec, malgré...... 

Il y a quelques jours je me souviens bien, j'étais plutôt morose, et paf, voilà un beau changement

Ce post n'a ni queue ni tête, c'est écrit comme un tourbillon, encore chargé d'hormones du bonheur, de ce bonheur de rire. Ce post est brut, peu soigné, une ponctuation "à dreuse" mais je m'empresse de la poster car j'en suis sûre, une fois remis mon jupon propre et soigné, je ne vais pas oser poster et je me dirai "c'est quoi ce truc, il n'y a rien de cohérent dans l'écriture, pas de couture...."

oui mais ca aussi c'est moi!

Et vous, le rire, le vrai, les éclats, c'est un médicament, un besoin, un partage....?

 

DSC_0646 - Version 2 (1)